La Mission Racine un projet pharaonique 2017-09-15T16:42:16+00:00

La mission Racine, du nom de son responsable, Pierre Racine, est l’un des projets touristiques et urbanistiques les plus importants réalisés en France et en Europe dans la période dite des « 30 glorieuses ».

La mission Racine ou « Mission Interministérielle d’Aménagement Touristique du Littoral du Languedoc-Roussillon » a été créée en juin 1963 sous l’impulsion du Général de Gaulle afin de donner à la côte méditerranéenne française un pôle touristique susceptible d’attirer et de fixer les touristes en provenance du Nord de l’Europe et de la France entière. L’Espagne et la Côte d’Azur sont  alors les destinations phare de ces clientèles.

L’objectif de cette mission interministérielle est de construire, en 20 ans,  les stations balnéaires et  les infrastructures nécessaires au développement d’une économie touristique dont manque cruellement cette partie du pays. 6 « unités touristiques » sont planifiées sur les départements des Pyrénées-Orientales (Saint-Cyprien et Leucate-Le Barcarès), de l’Aude (Leucate-Le  Barcarès et Gruissan), l’Hérault (le Cap d’Agde et La Grande Motte), le Gard (Port Camargue). Ces unités doivent s’étendre sur 180 km de littoral. Chacune est séparées par une zone naturelle inconstructible.

La mission Racine est dotée de 3 milliards de Francs et doit créer 500 000 lits touristiques.  La construction de ports de plaisance est également planifiée. Près de 1 millions de vacanciers sont attendus dans ce que certains appelleront la Floride ou la Californie française.

L’équipe pluridisciplinaire en place est renforcée par une équipe d’architectes auxquels seront confiées chacune des unités touristiques : Georges Candilis réalisera Leucate-Le Barcarès ; Jean Lecouteur le Cap d’Agde ; Raymond Gleize et Edouard Hartané Gruissan. Un sixième projet, à l’embouchure de l’Aude, ne sera pas réalisé et remplacé par l’aménagement de Saint-Cyprien. Jean Balladur se verra confier La Grande Motte.